Accueil Prier au cœur du monde Le "b.a-ba" de la prière Apprends-nous à prier 8 - "comme un ami parle à son ami"
Le "b.a-ba de la prière"

« Apprends-nous à prier » 8
Parler au Seigneur « comme un ami parle à son ami » *

 

LUC-BABA1

- « C'était un bon temps de prière, comme le précédent » me dit Chloé, « mais après je n'en garde rien, j'ai l'impression de ne pas avancer. Pourtant je prie, je médite le texte biblique, et parfois ça me parle, mais c'est tout ».

- Prends-tu le temps de parler au Seigneur à la fin de ton temps de méditation ?


La tradition spirituelle, et saint Ignace de Loyola, invitent à parler au Seigneur, plus précisément au Père, ou à Jésus-Christ, en fonction de ce que sent mon cœur, à la fin du temps de méditation. Pourquoi ? Au cours de la méditation je me suis peut-être déjà adressé au Seigneur, mais j'ai surtout pris le temps d'écouter, d'écouter sa Parole. La méditation est le temps de l'écoute. Nos paroles ont souvent tendance à encombrer notre prière et peuvent nous empêcher d'entendre ce que l'Esprit du Seigneur cherche à nous dire. Si je parle sans cesse au Seigneur comment pourrais-je écouter sa Parole ? Si je lui parle constamment, dans un bavardage intérieur, n'y a-t-il pas un risque en fait, de ne se parler qu'à soi-même, dans un monologue intérieur où je me donne les questions et les réponses ? Comment puis-je lui parler, et entrer en relation avec lui, si je n'ai pas écouté ?

Aussi c'est au terme de la méditation, lorsque c'est presque la fin du temps de prière, que je lui parle, simplement, « comme un ami parle à son ami », dit Ignace. Ce n'est pas n'importe comment, mais entendez bien, comme un « ami ». Ce n'est pas un juge, un souverain inaccessible qui n'attend de moi qu'un faux pas. Mais quelqu'un qui me connaît et me comprend, quelqu'un qui est fidèle et proche de moi, en qui je peux avoir confiance. Bien-sûr ce n'est pas non plus un « copain », c'est le Seigneur, Celui qui est à la source de la vie, de l'univers visible et invisible, mais c'est un ami fidèle. Quand on aime vraiment un ami on le respecte, on l'écoute, et on se confie à lui.

Exercice

Je t'invite à prendre le temps, au cours de la méditation, d'écouter la Parole du Seigneur et, vers la fin, de lui parler « comme un ami parle à son ami ». Tu verras que cela change tout. Si tu lui parles de ce qui t'a touché, du retentissement en toi de cette Parole entendue et méditée, cela changera tout car tu seras davantage consciente de ce que tu as reçu et de la manière dont l'Esprit du Seigneur travaille ton cœur.

Tu peux finir ce temps par la prière de la communauté chrétienne, la prière de Jésus : « Notre Père ».

P. Frédéric Fornos, jésuite

 

Ecouter et méditer :
Pourquoi parler au Seigneur à la fin de la méditation ?
Un échange entre Marie-Dominique Corthier, équipe AP, et le Père Frédéric Fornos (7')





* Premiers pas
** En chemin vers Jésus
*** Suivre Jésus-Christ dans la docilité à l'Esprit


 

Partager
Facebook Twitter
Imprimer     Envoyer à un ami  

Commentaires   

 
0 #2 Luc - équipe AP 12-04-2013 14:22
Merci à vous pour votre témoignage, ça nous encourage à continuer cette mission.

en Christ, Luc, équipe AP
Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #1 Tourville Dorothy 12-04-2013 00:01
Merci de nous aider à vivre de Dieu
Je ne suis pas dans un milieu évangélisé.
C'est un stimulant dans ma recherche de Dieu
Signaler à l’administrateur
 

Les commentaires sont à présent désactivés sur le site d'Archive.
Merci de visiter notre nouveau site : http://www.prieraucoeurdumonde.net